Cet événement aura lieu le

mercredi 14:00 - 15:45, salle 301A

Description

L’utilisation du bois dans la construction de bâtiments de moyenne et grande hauteur s’avère une solution de remplacement concurrentielle à l’utilisation de l’acier et du béton. Toutefois, comme tout autre matériau et système de construction, les systèmes en bois doivent répondre aux règles des codes de la construction et ainsi garantir le confort des usagers en ce qui a trait à la transmission des sons et la vibration des bâtiments.

La session sur les performances acoustiques et vibratoires sera l’occasion de faire le point sur les récentes avancées dans ces domaines et de partager avec les experts internationaux du domaine.

Des discussions s’engageront nécessairement sur la façon de traduire les résultats des travaux de recherche en solutions techniques performantes et durables.

Modérateur : Jean-Luc Kouyoumji, FCBA, France

Monitoring and assessing dynamic properties of tall wood building

Conférencier:  Samuel Cuerrier-Auclair, FPInnovations, Canada

New generation of walls and floors, with visible wood, using CLT and LVL, measurements and predictions

Conférencier: Jean-Luc Kouyoumji, FCBA, France

Vibration of wood building

Conférencier: Pierre Landel, RISE, Suède

Les vibrations induites par le vent deviennent le principal critère d’aptitude au service pour la conception de structures en bois de grande hauteur. L’augmentation du poids, de la rigidité et des propriétés de dissipation d’énergie ainsi que des combinaisons de ces éléments sont des solutions possibles pour réduire l’oscillation de ces bâtiments. Les valeurs de densité et de rigidité des matériaux en bois sont bien connues, mais les propriétés dynamiques (fréquence propre, amortissement, déformée modale et masse modale) des grandes structures en bois sont difficiles à prévoir de façon générale et l’amortissement est on ne peut plus incertain. Le processus physique de la dissipation d’énergie dans les structures en bois a surtout été étudié du point de vue des charges sismiques.

Les essais vibratoires menés sur les éléments de structure et la structure assemblée jouent un rôle important dans le calage des modèles numériques. Un tel modèle permet ensuite de prévoir le comportement d’une structure et de cerner les paramètres qui ont la plus forte incidence sur l’oscillation du bâtiment. Les résultats d’essais vibratoires menés sur de grandes fermes en bois lamellé-collé destinées à un bâtiment de six étages seront présentés, tout comme des modèles d’éléments finis portant sur ces mêmes fermes. On présentera aussi un aperçu du projet de recherche DynaTTB, qui est en cours et dans le cadre duquel plusieurs des plus grands bâtiments en bois d’Europe sont étudiés.

Auteurs / copropriétaires :

Pierre Landel, Institut de recherche de Suède (RISE) et Université Linnaeus (conférencier)

Andreas Linderholt, Université Linnaeus

Marie Johansson, Institut de recherche de Suède (RISE)

 

Conférencier(s)

  • Jean-Luc Kouyoumji.

    FCBA

  • Samuel Cuerrier-Auclair.

    FPInnovations

    Samuel Auclair a obtenu sa maîtrise en génie civil à l’Université Laval, en 2015, où son mémoire de maîtrise sur les planchers composites en bois et en béton lui a valu une mention d’honneur. Il a également déposé un brevet visant un connecteur innovateur destiné aux planchers composites en bois et en béton. Il travaille maintenant en tant que chercheur dans le domaine de la performance structurale et de l’aptitude au service des bâtiments en bois chez FPInnovations, où ses principaux sujets de recherche sont les méthodes de conception de planchers composites en bois et en béton, les murs de contreventement en bois lamellé-croisé, les vibrations présentes dans les planchers et les essais sur place relatifs à la performance acoustique et en matière de vibrations des bâtiments de grande hauteur. M. Auclair est l’auteur de plusieurs publications techniques et rapports de recherche sur la performance structurale et l’aptitude au service des bâtiments en bois.

  • Pierre Landel.

    RISE

    En 2005, Pierre Landel a obtenu un mastère spécialisé en conception de structures en bois du CHEC (Centre des Hautes Études de la Construction), en France, et il détient aussi une maîtrise en génie mécanique de l’ENSAM (École nationale supérieure d’arts et métiers), en France, obtenue en 2004. Il a été ingénieur en structure et gestionnaire de projet responsable de la conception et de la construction de projets en bois lamellé-croisé chez Fristad Bygg, en Suède, de 2005 à 2014. En 2014, il est devenu chercheur et candidat au doctorat chez RISE, où il s’intéresse particulièrement aux technologies liées aux bâtiments en bois.