Cet événement aura lieu le

mercredi 8:25 - 9:45 am, salle plénière - Traduction simultanée FR | EN | JP | MAN

Description

Le développement de nouvelles techniques de construction ou d’outils technologiques qui permettent d’accélérer la mise en œuvre de bâtiments est en forte croissance ces dernières années. Qu’il s’agisse d’utilisation à une plus grande échelle de l’outil de modélisation des données d’un bâtiment (BIM ou Building Information Modeling) ou encore d’intégration de systèmes de construction innovants qui permettent une mise en place rapide des éléments de structure, ces nouvelles techniques et technologies de construction sont souvent citées en exemple lors de la construction d’édifices se trouvant en milieu urbain hautement densifié.

Une meilleure planification jumelée à une construction rapide des bâtiments permettent de minimiser les impacts sur les citoyens. Dans cette plénière, des exemples de nouvelles technologies et techniques de construction actuellement déployées à travers le monde seront présentés.

Modératrice: Beth MacNeil, Service canadien des forêts, Ressources Naturelles Canada

Le projet Arbora : Les bénéfices et défis liés à la construction résidentielle en CLT au Québec

Conférenciers: Nicolas Demers-Stoddart et Catherine St-Marseille, Provencher-Roy Architects, Canada

Présentation des différentes contraintes rencontrées aux étapes clés du projet de même que des solutions qui ont été élaborées afin d’y remédier.

Le projet Arbora, l’un des premiers projets résidentiels d’envergure au Canada, a mobilisé les efforts créatifs de tous les intervenants, qui, pour la plupart, connaissaient peu la construction en CLT au départ. Tant au niveau de l’ingénierie et de la gestion de projet que de la réglementation, le projet a permis de développer des méthodes de travail et de construction afin d’en faire un projet de référence pour ce type de construction au Québec.

Le bois comme outil : Tuuliniitty et Puukuokka, phases 2 et 3

Conférencier: Toni Kekki, Rahennuskonsultointi T Tekki, Finlande

Pendant la dernière décennie, la Finlande est passée des maisons en bois d’œuvre à deux étages à des bâtiments de plus de dix étages, un changement grandement dû aux modifications apportées à la réglementation sur la sécurité-incendie et au recours au bois d’œuvre massif combiné à des éléments et systèmes préfabriqués.

Le projet Puukuokka, à Jyväskylä, fut un projet avant-gardiste en Finlande. La première phase a été achevée en 2015, la phase 2 a été terminée en 2016 et la phase 3 a débuté en 2017. L’évolution technique entre la phase 1 et la phase 3 a été énorme et elle a ouvert la voie vers des projets de construction de bâtiments en bois d’œuvre massif, surtout en CLT, économiques et de grande qualité.  

La plus récente avancée porte sur la combinaison du système par modules dans un bâtiment de treize étages près de la mer : le projet Tuuliniitty, à Espoo, en Finlande. La grande difficulté inhérente aux structures en bois est qu’elles sont légères, ce qui entraîne des vibrations dues au vent dans les bâtiments de grande hauteur. Pour le projet Tuuliniitty, la solution fut des tiges de tension verticales, couramment utilisées dans les bâtiments en bois à étages multiples en Amérique du Nord. En combinant tiges de tension et modules volumétriques préfabriqués, on peut construire de façon économique des bâtiments en bois massif de plus de dix étages dans des régions urbaines densément peuplées, où les installations du chantier et la perturbation des activités environnantes doivent être réduites au minimum. 

Toujours repousser les limites

Conférencière: Lisa Podesto, Lendlease, États-Unis

Depuis 2012, quand le projet Forté a reçu le titre de plus haute structure résidentielle en bois au monde, Lendlease s’efforce de repousser les limites du bois lamellé-croisé, ce qui pousse l’entreprise à explorer différents types de structures pour un large éventail de catégories de bâtiments et à diverses échelles. En plus de la décomposition des structures en éléments à assembler, Lendlease a combiné ses méthodes de construction de structures en bois à d’autres systèmes préfabriqués, comme les façades sans échafaudages, les systèmes modulaires et les supports mécaniques. Les grands projets résidentiels en cours sont une occasion d’améliorer ces systèmes et de s’en servir pour créer une solution hautement optimisée qui ouvrira la porte à une croissance urbaine rapide et durable.

 

Conférencier(s)

  • Beth MacNeil.

    Ressources Naturelles Canada, Canada

    Beth a passé plus de 25 années de sa carrière au service de ministères et organismes scientifiques, économiques et réglementaires du gouvernement fédéral. Mme MacNeil a fait ses débuts professionnels en tant que biologiste au sein du Service canadien de la faune, qui relève d’Environnement Canada. Elle est ensuite passée à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, après quoi elle a travaillé au Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada, pendant cinq ans. Elle y a occupé le poste de directrice principale de la gouvernance des activités de sciences et technologies. En 2014, Mme MacNeil a été nommée directrice générale de la politique stratégique pour Pêches et Océans Canada et la Garde côtière canadienne et, en 2016, elle est devenue directrice générale de la Direction de l’élaboration et de l’analyse des politiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Le 30 janvier 2018, Mme MacNeil a effectué un retour au Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada, cette fois à titre de sous-ministre adjointe.

    Mme MacNeil détient un baccalauréat ès sciences (biologie) de l’Université St. Fancis Xavier, en Nouvelle Écosse, une maîtrise en études environnementales de l’Université York, à Toronto, et un certificat en leadership du secteur public et gouvernance de l’Université d’Ottawa.

  • Nicolas Demers-Stoddart.

    Provencher-Roy Architects, Canada

    Nicolas Demers-Stoddart est entré au service de Provencher_Roy team en 2011 et y joue depuis un rôle de premier plan au niveau de la conception. Il a été chargé conception pour de nombreux projets, y compris ceux de la gare Viger et du pavillon d’accueil de l’Assemblée nationale du Québec, lauréat d’un prix du mérite lors des Canadian Architect Awards of Excellence en 2016. Il a aussi participé au projet de la jetée Alexandra et de sa gare maritime et à la préparation du concept de Provencher Roy pour le projet The Arbour, qui fait l’objet d’un processus concurrentiel international. Avant d’arriver chez Provencher Roy, M. Demers-Stoddart a travaillé chez OMA New York, où il a notamment participé au projet du Marina Abramovic Institute for the Preservation of Performance Art (MAI). Il a lancé et piloté le projet du pavillon ContemPLAY de l’Université McGill, en collaboration avec la FARMM (Facility for Architecture Research and Media Mediation). C’est le premier projet réalisé pour une université canadienne dans le cadre duquel on a utilisé une structure hybride en acier et en bois préfabriquée et conçue de façon paramétrique. M. Demers-Stoddart est aussi enseignant et critique invité à l’Université McGill et il a présenté un exposé sur l’achitecture et la conception industrielle à l’Université de Montréal en plus d’enseigner le génie de l’urgence à Polytechnique Montréal. Il détient un baccalauréat en génie mécanique de l’Université Concordia, un baccalauréat en architecture de l’Université de Montréal et une maîtrise en architecture de l’Université McGill.

  • Catherine St-Marseille.

    Provencher-Roy Architects, Canada

    Catherine St-Marseille a rejoint l’équipe du cabinet d’architecture Provencher Roy en 2016. Elle est titulaire d’une maîtrise en esthétique urbaine et en architecture et elle a participé à de nombreux projets à Montréal, à Québec et à Toronto. Mme St-Marseille prend part à toutes les phases des projets, de la conception à la construction en passant par l’exécution, la gestion de projet et la surveillance des travaux. Elle a dirigé le projet Arbora et elle travaille maintenant sur le projet TAK Village, un projet de maisons de ville préfabriquées à structure en bois exécuté à Montréal. Elle nourrit un intérêt particulier pour l’art public, ce qui l’a menée à cofonder Châssi, un collectif voué à l’appropriation des espaces publics et à la participation citoyenne par la transformation et l’aménagement d’espaces dans une optique ludique et d’une façon favorisant la tenue d’événements.

  • Toni Kekki.

    Rakennuskonsultointi T Kekki, Finlande

    Toni Kekki, 43 ans, possède une maîtrise en génie et est père de deux enfants et grand-père de deux petits-enfants. Il travaille dans le domaine de l’ingénierie des structures depuis vingt ans. Au fil de sa carrière, il a été appelé à concevoir des structures en béton et en acier, à développer des produits et des méthodes de préfabrication ainsi qu’à gérer des projets. Depuis 2010, il consacre presque tout son temps au bois massif. La plupart des projets auxquels il a participé étaient des projets de bâtiments résidentiels à étages multiples (au moins 4 étages), surtout en Finlande. Il a aussi pris part à quelques projets destinés à l’exportation. Ses projets les plus étendus ont été ceux de Puukuokka, à Jyväskylä et de DAS Kelo, à Rovaniemi, tandis que ses projets visant les bâtiments les plus hauts ont été ceux de Tuuliniitty, à Espoo (13 étages, chargé de conception), et de Lighthouse Joensuu (14 étages, expert-conseil pour le calcul des structures). M. Kekki croit fermement que le bois d’œuvre est un matériau utile et traditionnel et que nous n’en avons pas encore mesuré le plein potentiel. Il s’est donné pour mission de créer des solutions durables qui permettront l’utilisation raisonnable des ressources naturelles et il s’efforce de donner un avenir radieux aux futures générations.

  • Lisa Podesto.

    Lendlease, États-Unis

    Lisa Podesto est experte du bois et de l’innovation chez Lendlease et elle est responsable de l’élaboration d’une stratégie commerciale nationale pour l’utilisation du bois massif et de solutions préfabriquées dans un large éventail de projets et d’initiatives dans l’ensemble des secteurs d’activités de Lendlease (développement, conception-construction et gestion de construction). Pour ce faire, elle appuie des activités comme l’établissement de plans directeurs, la gestion de projets de construction, la planification des coûts, la préparation des travaux et la prise de décisions éclairées rapides pour permettre la livraison de projets d’une façon innovatrice et durable. 

    En tant que coauteure et paire examinatrice de l’édition 2012 du manuel américain sur la construction en bois lamellé-croisé (CLT), Mme Podesto a commencé très tôt à contribuer à l’essor du marché du CLT et du bois massif. Plus récemment, elle a piloté une initiative de recherche sur la résistance au souffle du bois lamellé-croisé, ce qui a ouvert la voie à l’utilisation de ce matériau pour la construction de bâtiments militaires. Forte de son titre d’ingénieure, de ses nombreuses années d’expérience en conception et de dix ans d’activités dans le domaine du développement de marchés pour les structures en bois, elle possède une grande connaissance des exigences relatives à la sécurité-incendie et à la sécurité des personnes et elle détient une expertise unique en matière de solutions en bois massif, de conception de structures de moyenne hauteur ainsi que de construction durable.