Cet événement aura lieu le

mardi 13:15 - 14:45, salle plénière - Traduction simultanée FR | EN | JP | MAN

Description

Le secteur de la construction joue un rôle important dans l’économie de chaque pays industrialisé. Cette industrie souhaite de plus en plus participer au développement durable, ce qui implique notamment de s’assurer que les matériaux proviennent de pratiques durables et qu’ils ont une faible empreinte environnementale. Le bois, avec sa capacité d’emmagasiner le carbone, a tout avantage à être utilisé dans la construction et dans l’aménagement des bâtiments. Cette plénière servira à exposer les avantages et les défis d’utiliser le bois dans une optique de bioéconomie forestière et de développement durable pour les générations futures.

Modérateur: Robert Beauregard, Université Laval, Canada

The Making of Multiply

Conférencier : Anthony Thistleton, Waugh-Thistleton Architect, Royaume-Uni

En 2018, le cabinet d’architecture Waugh Thistleton a participé à l’installation de MultiPly, une structure servant de démonstration architecturale érigée dans la cour Sackler du musée V&A dans le cadre du London Design Festival. Nous avons construit un labyrinthe tridimensionnel composé d’une série de cubes faits de CLT à base de tulipier d’Amérique. Même si la structure était festive, l’intention était de souligner deux enjeux clés qui sont au cœur de nos efforts architecturaux : le dérèglement climatique et la crise du logement.

En utilisant du bois d’ingénierie dans l’industrie de la construction, nous pouvons contribuer à la réduction de la quantité de CO2 rejeté dans l’atmosphère à l’échelle internationale. Non seulement nous permettons le stockage à long terme du carbone que les arbres ont absorbé pendant leur croissance, mais nous remplaçons aussi des matériaux très polluants comme le béton et l’acier. En créant un immense marché potentiel pour le bois, nous favorisons un reboisement, qui sera nécessaire pour répondre à la demande.

Dans le cadre de la conception et de la fabrication de MultiPly, nous avons mis à l’essai des méthodes d’assemblage et de soutien des boîtes en bois. Ces connaissances nous seront utiles lorsque nous élaborerons de nouvelles méthodes d’assemblage de modules résidentiels.

La discussion sur la façon dont nous avons créé MultiPly est un tremplin vers un échange large sur les rôles et les responsabilités des architectes en lien avec l’urgence climatique. Cela donne aussi l’occasion d’expliquer en quoi le passage à des logements modulaires en CLT est une solution aux crises entourant la production, le coût et la qualité des logements neufs.

Projets en Aquitaine

Conférencier: Stéphan De Faÿ, EPA Bordeaux-Euratlantique, France

Comment la Silicon Valley et l’intégration verticale modifient nos méthodes de construction

Conférencier: Michael Marks, Katerra, États-Unis

L’industrie de la construction regorge de pratiques non efficientes; c’est bien connu. Nous nous fions à un réseau complexe de concepteurs, d’entrepreneurs, de sous-traitants et de fournisseurs pour mener nos projets à bien. Cela cause des retards, des dépassements de coûts, du gaspillage et, souvent, des clients mécontents. Faites la connaissance de Katerra, une entreprise de technologies transformatrices qui applique au monde de la construction les principes qui ont fait le succès de la Silicon Valley. Michael Marks, président-directeur général et cofondateur de Katerra ainsi qu’ancien président-directeur général et membre du conseil d’administration d’entreprises comme Flex, Tesla, GoPro et Zappos, expliquera de quelle façon son parcours éclaire l’approche d’intégration verticale et de technologie adoptée par Katerra. Il sera aussi question d’un investissement majeur dans le bois massif : la nouvelle installation de pointe de l’entreprise, située à Spokane, dans l’État de Washington.

Conférencier(s)

  • Robert Beauregard.

    Université Laval

    Robert Beauregard, Ph. D., a supervisé ou cosupervisé plus de 40 étudiants à la maîtrise ou au doctorat et il a rédigé plus de 120 articles scientifiques. En carrière, il a reçu plus de 24 millions de dollars de financement de recherches. M. Beauregard a consacré une grande partie de sa carrière de chercheur au développement de produits, de procédés et de modèles opérationnels pour aider les fabricants de produits du bois à ajouter de la valeur à leurs produits par une transformation secondaire ou des services connexes. Dernièrement, il a orienté ses recherches vers l’écoconception de produits du bois et le rôle que doivent jouer les forêts et les produits du bois dans les politiques relatives aux changements climatiques. Grâce à des efforts de promotion des programmes existants ainsi que de restructuration et d’étoffement de l’offre de cours et de programmes, l’effectif étudiant de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval est passé de 900 étudiants à 1 300 étudiants pendant que M. Beauregard en était le doyen, de 2008 à 2016. Pour rationaliser les programmes et attirer davantage d’étudiants, la Faculté a tissé des liens de synergie avec d’autres facultés de l’Université Laval. Cela a donné naissance à de nouveaux programmes interdisciplinaires, notamment un baccalauréat intégré en environnements naturels et aménagés et un certificat en développement durable. L’éducation à distance a également reçu une forte impulsion : le nombre de cours à distance est passé de trois à plus de quarante.

  • Anthony Thistleton.

    Waugh-Thistleton Architect, Royaume-Uni

    Anthony Thistleton est un directeur fondateur du cabinet d’architecture Waugh Thistleton et un fervent promoteur de l’utilisation du bois d’œuvre dans l’industrie de la construction, car il s’agit d’un matériau qui contribue substantiellement à la séquestration de carbone et qui participe à la lutte contre les changements climatiques. Depuis les 21 dernières années, le cabinet d’architecture Waugh Thistleton s’efforce de trouver des solutions architecturales efficaces, esthétiques et ambitieuses exigeant le moins de ressources possible. La mission centrale du cabinet est d’arriver à la durabilité dans l’industrie de la construction.

    Le cabinet a mené à bien des projets diversifiés, comme des cinémas, des synagogues, des logements sociaux et des centres commerciaux. Il travaille sur de petits et grands projets allant de plans directeurs à des plans pour maisons unifamiliales. Créateur de la première structure en CLT érigée au Royaume-Uni, en 2004, le cabinet Waugh Thistleton a également conçu le premier bâtiment en bois de grande hauteur du monde, qui a été érigé à Londres en 2009.

    En plus d’un certain nombre de projets commerciaux et résidentiels en bois en phase de conception, on doit à ce cabinet l’achèvement récent d’une structure comptant 10 étages et 121 unités entièrement faite de CLT. Il s’agit du plus grand bâtiment en CLT au monde.

  • Stéphan De Faÿ.

    EPA Bordeaux-Euratlantique, France

    Né en février 1975 en Roumanie, ancien élève de l’École Polytechnique (1996) et de l’École nationale supérieure des techniques avancées (ENSTA), ancien auditeur à l’Université de Stanford (Californie, États-Unis) et ingénieur en chef de l’armement, Stéphan de Faÿ lance sa carrière dans le domaine des constructions navales militaires (DGN, DGA). Il prend ensuite les rênes du Bureau OTAN (direction de la stratégie de la DGA) de 2005 à 2008 au moment de la réintégration par la France du commandement intégré de l’OTAN. En 2008, il rejoint l’équipe de Christian Blanc, secrétaire d’État au Grand Paris, où il s’occupe du développement économique et urbain du plateau de Saclay. Il devient ensuite directeur adjoint du cabinet des ministres responsables du Grand Paris. À ce poste, il coordonne notamment la mise en œuvre de la stratégie territoriale. En février 2011, il entre au service de l’Établissement public d’aménagement de la Défense Seine-Arche (EPADESA) en tant que directeur général adjoint et il est responsable de l’aménagement d’un territoire comprenant le quartier d’affaires de La Défense. Depuis le 15 septembre 2014, il est directeur général de l’EPA Bordeaux‐Euratlantique. Il est également administrateur d’Invest in Bordeaux, de la fondation Bordeaux Université et de la section française de l’Urban Land Institute.

  • Michael Marks.

    Katerra, États-Unis

    Michael Marks est président-directeur général et cofondateur de Katerra. Il est également associé chez WRVI, un fonds de capital de risque actif dans le secteur de la technologie. Précédemment, de 2007 à 2008, il était associé fondateur de Riverwood Capital, un cabinet privé d’investissement en capital établi à Menlo Park, en Californie. En 2006 et 2007, soit avant de fonder Riverwood, il était associé et conseiller principal chez Kohlberg Kravis Roberts & Co (KKR). Avant de travailler chez KKR, M. Marks a occupé pendant treize ans le poste de président de Flextronics International Ltd., période pendant laquelle il en a fait l’une des plus grandes entreprises du secteur des technologies du monde. Il est aussi directeur chez Schlumberger Limited, The Melt, Enjoy, H20.ai, Whiterabbit.ai, The Mina Group et Berkeley Lights.