Cet événement aura lieu le

mardi 15:30 - 17:00, salle plénière - Traduction simultanée FR | EN | JP | MAN

Description

Le secteur de la construction joue un rôle important dans l’économie de chaque pays industrialisé. Cette industrie souhaite de plus en plus participer au développement durable, ce qui implique notamment de s’assurer que les matériaux proviennent de pratiques durables et qu’ils ont une faible empreinte environnementale. Le bois, avec sa capacité d’emmagasiner le carbone, a tout avantage à être utilisé dans la construction et dans l’aménagement des bâtiments. Cette plénière servira à exposer les avantages et les défis d’utiliser le bois dans une optique de bioéconomie forestière et de développement durable pour les générations futures.

Modérateur: Robert Beauregard, Université Laval, Canada

La construction bois dans la transition carbone

Conférencier: David Bruchon, ICADE, France

Icade, acteur majeur de l’immobilier français, est une société dont l’engagement en matière de politiques de développement durable est connu de tous, notamment des organismes d’analyse extra‑financière. Icade vient de reconduire son plan stratégique RSE pour 2019‑2023. Cette stratégie compte cinq piliers et l’un d’eux est la réduction de l’empreinte carbone. Puisque toute réduction doit s’appuyer sur une quantification stable, Icade a analysé son impact carbone à travers la création d’un outil métier spécifique. À la suite de cette analyse, il a été possible de définir des actions qui contribueront à la réduction de l’empreinte carbone d’Icade.

Les projets présentés, qui font appel aux méthodes de construction en bois, sont des exemples de la mise en œuvre concrète d’actions visant la réduction de l’empreinte carbone d’Icade et ils incarnent les valeurs qui sont les piliers de la politique RSE de l’organisation.

Recherche et développement en matière de structures en bois de moyenne et grande hauteur en Chine

Conférencier: Minjuan He, Tongji Architectrual Design (Group) Co., Ltd., Chine

La Chine possède un long historique de structures en bois de moyenne et grande hauteur. Il suffit de penser à la célèbre pagode de bois de Yingxian, érigée en l’an 1056; à 67 mètres, elle demeure encore aujourd’hui la plus haute pagode en bois du monde. Grâce à l’essor de la construction en bois aux quatre coins du monde et la promotion des bâtiments verts faite par le gouvernement de la Chine, de plus en plus de constructeurs et de chercheurs ont affirmé leur intérêt pour les structures en bois de moyenne et de grande hauteur en Chine.

 

Cette présentation fournira un examen systématique et exhaustif de deux systèmes structuraux en bois : les bâtiments hybrides bois-acier—composés de structures d’acier résistant au moment , de murs de cisaillement à remplissage en bois et de diaphragmes hybrides bois-acier—ainsi que les structures en bois lamellé-croisé (CLT). En ce qui concerne les structures hybrides bois-acier, on présente l’essai quasi statique des diaphragmes hybrides et des murs de cisaillements, la mise à l’essai sur table de vibration d’une structure hybride bois-acier ainsi que la méthode de calcul sismique proposée. Dans le cas de la structure en CLT, on présente des essais menés sur certains assemblages novateurs, la performance latérale des murs de cisaillement en CLT classiques ou avec post-tension, de même que la méthode employée pour élaborer une procédure de calcul sismique fondée sur le déplacement pour les structures en CLT. Les données générées par ces études constitueront le fondement technique pour la future mise en œuvre d’un code pour les structures en bois de moyenne et grande hauteur en Chine.

Växjö bâtit en bois

Conférencier: Johan Thorsell, Växjö Municipality, Suède

La ville de Växjö est située dans une région riche en forêts, dans le sud de la Suède. Le bois est donc un matériau local et renouvelable. Il est naturel pour nous de bâtir nos maisons en bois. De nos jours, les constructeurs de maisons en bois traditionnelles évoluent très rapidement. Les maisons modernes sont fabriquées à l’intérieur, dans des usines. L’industrie tente de copier le modèle des constructeurs automobiles. Les procédés de construction au chantier sont devenus très rapides et ils s’apparentent de plus en plus à de l’assemblage. Un autre avantage du bois est qu’il s’agit d’un matériau facile à transformer et léger, donc aisément transportable.

Les principales raisons qui expliquent pourquoi la ville de Växjö choisit le bois sont le climat et l’environnement. On sait qu’aujourd’hui, en Suède, environ 30 % des émissions de CO2 sont produites par l’industrie de la construction. Växjö, une ville très soucieuse de l’environnement, doit s’attaquer de front aux émissions de CO2 si elle veut contribuer à une amélioration de la situation. Même si l’utilisation du bois comme matériau de construction s’inscrit dans notre programme environnemental, nous possédons aussi une stratégie distincte sur les bâtiments en bois et nous exerçons une influence sur l’administration municipale et l’industrie de la construction. L’atteinte des cibles intégrées au programme et à la stratégie est mesurée chaque année.

Conférencier(s)

  • David Bruchon.

    ICADE, France

    David Bruchon, ingénieur bois diplômé de l’École Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois en 2000, est un spécialiste de la conception d’ouvrages à faible empreinte carbone et un référent RSE. Il a été ingénieur d’étude (bois) en BET chez BC2E, puis chez Sylva Conseil, de 2000 à 2011. De 2011 à 2017, il a été responsable du pôle ingénierie bois du bureau d’étude TCE du groupe Terrell et directeur adjoint des bureaux de Toulouse. Depuis novembre 2017, il occupe les fonctions de directeur technique responsable de la filière sèche et de la RSE chez Icade Promotion. À ce titre, il a notamment été appelé à assurer de l’accompagnement technique pour de nombreux projets à faible empreinte carbone et réalisés en bois ainsi qu’à piloter la stratégie RSE d’Icade Promotion, qui figure dans le plan 2019-2022 d’Icade. M. Bruchon possède également une longue feuille de route en tant que concepteur et on lui doit de nombreux projets d’envergure aux quatre coins de la France.

  • Minjuan He.

    Tonji University

     

    La professeure He a obtenu son baccalauréat en génie civil ainsi que sa maîtrise et son doctorat en ingénierie des structures du département de génie du bâtiment de l’Université Tongji, en Chine. Elle est professeure titulaire d’ingénierie des structures à l’Université Tongji depuis 2001. Elle a travaillé à l’Université de Trente, en Italie, en 2001, et à l’Université de la Colombie-Britannique, au Canada, en 2003, à titre de professeure invitée.

    La professeure He mène des travaux universitaires liés à la conception de structures en bois. Ses recherches portent notamment sur la résistance structurale des joints en bois, sur la résistance latérale et la résistance sismique des structures en bois ainsi que sur la performance des structures hybrides intégrant des éléments en bois. Elle a publié plus de 200 articles universitaires. De plus, elle participe à la rédaction de plus de dix codes nationaux chinois, comme le code pour la conception de structures en bois (GB 50005) et le code technique relatif aux structures en bois lamellé-collé (GB/T 50708). Elle occupe diverses fonctions au sein de sociétés universitaires. Elle est notamment directrice adjointe du comité sur les techniques de construction en bois de la Société d’architecture de Chine. Grâce à son travail de recherche et d’enseignement exceptionnel, elle a reçu du gouvernement chinois plus de dix prix liés à des réalisations dans les domaines des sciences et de l’éducation.

  • Johan Thorsell.

    Växjö Municipality, Sweden

    Johan Thorsell, chargé de développement commercial dans le secteur de la promotion du bois et du développement urbain, possède une maîtrise en droit des affaires (droit et économie). Il a passé dix ans au Centre suédois du commerce extérieur. Pendant cette période, il a été appelé à promouvoir les exportations suédoises, principalement en tant que responsable du secteur de l’Afrique et du Moyen-Orient. Il a été le coordonnateur international du bureau de planification stratégique de la ville de Växjö (visites techniques, projets internationaux, politique internationale de l’administration municipale) pendant trois ans. Växjö est une ville du sud de la Suède possédant une population d’environ 66 000 personnes. M. Thorsell en a aussi été le responsable du soutien des affaires (au bureau du soutien des affaires, développement économique/des affaires) pendant six ans et il a été chargé du développement commercial (bois et aménagement urbain) auprès de l’exécutif pendant deux ans.